Une banque mobile : le nouveau projet de la Banque Postale

Une banque mobile : le nouveau projet de la Banque Postale

Boursorama, Le Crédit Agricole, la Société Générale… La Banque Postale n’est pas le premier organisme à se tourner vers cette idée de banque mobile. Confié à Alice Holzman, directrice du digital et de la communication de La Banque Postale, le projet a été lancé fin 2015 et devrait voir le jour entre mai et septembre 2018.

La Banque Postale espère, selon Les Echos, conquérir un peu plus d’un million de clients d’ici 2025. Ambitieux mais pas impossible puisque La Banque Postale s’inspire des fameuses « néo-banques » naissantes qui gagnent en succès un peu partout en Europe. De quoi séduire des clients plus jeunes, issus d’une génération essentiellement portée sur le numérique : « de moins de 35 ans, urbains, actifs et connectés », toujours selon Les Echos.

Parmi les services proposés: le paiement de particulier à particulier ou des outils pour gérer seuls ses comptes. Pour commencer à se faire des clients, la Banque Postale espère piocher dans ses propres clients, notamment ceux qui sont déjà gérés par son agence de banque à distance appelée La Banque Postale chez soi.
 

Natation: le champion Grant Hackett arrêté par la police

Natation: le champion Grant Hackett arrêté par la police

Il vit une vraie descente aux enfers depuis plusieurs années. Pourtant Grant Hackett avait fait les beaux jours de la natation australienne, en remportant deux médailles d’or olympiques (sur 1 500 mètres en 2000 et 2004). Mais depuis, le sportif a sombré dans l’alcool. Une addiction dont il n’arrive pas à se défaire.

Mercredi, l’ancien nageur a fait une crise poussant son père à prévenir la police. Alors qu’il était chez lui près de Brisbane, il s’est mis à délirer. Il aurait bu une grande quantité d’alcool juste avant. Dans la presse, son père explique: “Grant a un problème médical et cela s’est manifesté ce matin. Il était délirant, changeait d’humeur brutalement. C’est un peu ce que j’appelle une dépression”. 

Âgé de 36 ans, ce n’est pas la première fois que Grant Hackett fait les gros titres de la presse locale. Il y a quelques mois déjà, il avait agressé un passager d’un vol Adelaïde-Brisbane en lui pinçant le téton. Il revenait alors des sélections australiennes pour la qualification aux JO de Rio. A l’époque, il avait semblé prendre conscience de son mal être en expliquant qu’il avait décidé “d’arrêter l’alcool” et de “chercher de l’aide”. Grant Hackett avait pris sa retraite en 2008.
 

TF1 met à l’honneur une transsexuelle dans sa nouvelle série

TF1 met à l’honneur une transsexuelle dans sa nouvelle série

La nouvelle série de TF1 est intitulée “Louis(e)”. Diffusé le 6 mars prochain à 21h, le programme est un pilote en deux parties d’une série créée par Fabienne Lesieur et Thomas Perrier.

 
Le personnage principal est interprété par Claire Nebout. A ses côtés on retrouvera Jean-Michel Tinivelli (vu dans “Alice Nevers, le juge est une femme”) et Helena Noguerra. Dans Louis(e), cette dernière va se rendre compte que sa nouvelle voisine est en réalité son ex-mari qui l’a quittée sept ans auparavant. Louis est donc devenu Louise, un homme transgenre qui souhaite faire accepter à sa famille sa nouvelle identité. L’héroïne se retrouvera donc face à ses deux enfants, son ex-femme et au nouveau compagnon de celle-ci. 

Avec ce pilote, TF1 souhaite renouveler le genre des séries télévisées françaises. La chaîne avait déjà expérimenté un nouveau genre avec “Emma” mettant en scène une policière androïde. Des sujets nouveaux donc à la télé, ce qui n’est pas pour déplaire Fabienne Servan-Schreiber, qui dirige la société de production qui co-produit “Louis(e). Elle avait déclaré à TV Mag: “Il est temps de sortir de l’ornière du polar à toutes les sauces ! Les grandes chaînes commencent à l’intégrer et nous, producteurs, nous en réjouissons!”. 

Le thème de transsexualité est encore peu abordé en télé. Une série originale d’Amazon, “Transparent” avait été très suivie aux Etats-Unis, mais rien en France. Voilà chose faite. 
 

De moins en moins de touristes français aux Etats-Unis

De moins en moins de touristes français aux Etats-Unis

Les touristes français seraient moins attirés par les Etats-Unis depuis l’élection de Donald Trump. Du moins les recherches pour les vols à destination de ce pays sont en baisse. Selon la start-up Hopper, qui travaille sur l’anticipation des prix des billets d’avion, il y aurait entre 2% et 3% de recherches en moins en ce début d’année par rapport à 2016

Ce constat a été fait par presque tous les sites de comparateur de vols. Les Français choisissent moins les Etats-Unis comme destination de vacances. Et les chiffres sont même plutôt importants. Le site Liligo a constaté -30% de recherches en 2017, -23% chez Kayak. Même le syndicat national des agences de voyage a fait la constatation. En revanche, bien que le tourisme de loisir est en baisse, les voyages d’affaires ont augmenté cette année.

L’accession au pouvoir de Donald Trump ne serait pas la seule raison de ce désintérêt des Français pour les Etats-Unis. La hausse du dollar serait également en cause, engendrant un taux de conversion moins intéressant. Toutefois en comparaison, il y avait eu une hausse des départs vers les Etats-Unis après l’élection de Barack Obama. Malgré cette baisse de fréquentation des vols, les prix ne devraient pas pour autant baisser. 
 

Grande-Bretagne: augmentation des postes vacants après le Brexit

Grande-Bretagne: les postes vacants en augmentation suite au Brexit

Depuis que les habitants du Royaume-Uni ont voté en faveur du Brexit, le nombre de travailleurs venus de l’Union européenne est en baisse. Une enquête a été réalisée par le Chartered Institute of Personnel and Development auprès d’un millier d’entreprises britanniques. Au quatrième trimestre 2016, 30 000 nouveaux travailleurs sont arrivés sur le sol britannique, soit moitié moins que lors de la période précédente

Ce qui pose un problème pour les patrons outre-Manche, puisqu’ils ne parviennent pas à recruter pour occuper les postes vacants. Surtout que d’après l’étude, cette baisse pourrait s’accentuer dans les prochains mois, avec la mise en place progressive du Brexit par Theresa May. 

D’après les patrons d’entreprises entendus pour cette étude, 25% d’entre eux pensent que leurs employés européens pourraient quitter le Royaume-Uni prochainement. Une énorme perte sachant que plus de deux millions d’Européens y travaillent actuellement. 

Le problème des postes vacants était déjà connu des chefs d’entreprise britanniques, notamment dans les secteurs qui embauchent des personnes peu diplômées, comme la restauration ou l’hôtellerie, des domaines prisés des expatriés. 

Alors qu’elle est en train de préparer la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne, Theresa May avait promis de préserver les droits des expatriés si ceux des Britanniques installés dans l’UE l’étaient en retour.

Un gène découvert dans un ver pourrait aider à lutter contre l’obésité

Un gène découvert dans un ver pourrait aider à lutter contre l’obésité

Et si la solution à l’obésité venait d’un ver ? Des chercheurs australiens et danois viennent de découvrir dans un ver, un gène qui contrôle les signaux envoyés du cerveau vers les intestins. C’est donc ce gène qui serait à l’origine de la sensation de satiété, mais aussi l’envie de faire l’exercice ou bien le besoin de dormir.
Les scientifiques ont fait part de leur découverte dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des Sciences publiés cette semaine. 

Grâce à ce gène, le ver passe en phase de somnolence lorsqu’il est rassasié ou au contraire continue de se déplacer si ses intestins n’ont pas ingurgité assez de graisse.

Cette découverte pourrait permettre de créer ensuite une molécule visant à réduire l’appétit des patients ou alors en leur donnant envie de faire plus d’activité physique et ainsi de réduire les cas d’obésité. 

Ce petit ver d’un millimètre de long s’appelle le Caenorhabditis elegans. Il est souvent étudié par les scientifiques puisqu’il partage près de 80% de gènes communs avec les humains. Très simple à étudier, il ne comporte que 302 neurones et 8000 synapses, loin donc de l’être humain qui contient cent mille milliards de neurones et des connexions cérébrales évaluées à plus de 160 000 kilomètres. 
 

Des pompiers appelés pour sauver…un ours en peluche

Des pompiers appelés pour sauver...un ours en peluche

Mauvaise blague ou grosse erreur ? Selon les premiers éléments, il s’agirait d’une simple méprise de la part d’un promeneur. Dans tous les cas, un homme a prévenu les secours lundi dernier paniqué. Alors qu’il se promenait sur les rives du Rhône, vers Saint-Péray en Ardèche, il a aperçu un corps flottant dans le fleuve. Pensant qu’une personne venait de se noyer, le promeneur a alors décidé d’appeler les pompiers pour lancer une opération de sauvetage

D’ailleurs les opérations de secours ont été rapidement mises en place. Les pompiers ont déployé de grands moyens mettant à l’eau notamment une embarcation de secours. Mais l’alerte n’aura pas duré longtemps. Puisqu’une fois à côté du corps flottant, les pompiers se sont aperçus qu’il ne s’agissait pas d’un être humain, mais d’une peluche… Un énorme ours en peluche qui flottait donc dans le Rhône. 

Aucune victime n’est donc à déplorer. L’histoire peut faire rire, mais elle n’a pas beaucoup amusé les équipes de secours qui s’étaient déplacées en nombre sur les lieux. Mais les pompiers n’en ont pas tenu rigueur au promeneur car d’après les éléments la taille de la peluche et sa position pouvait légitimement faire penser à un corps. Pour rajouter à la confusion, l’ours portait également un t-shirt.

Les footballeurs ont plus de risques de développer une maladie du cerveau

Les footballeurs ont plus de risques de développer une maladie du cerveau

Et si le football devenait un sport à risque? Selon une étude publiée mercredi dans la revue médicale Acta Neuropathologica, les footballeurs professionnels auraient plus de risques de développer une maladie du cerveau, pouvant amener à la démence du patient

Pour les besoins de leurs recherches, les scientifiques ont pratiqué six autopsies. Sur les six cerveaux étudiés, quatre présentaient des signes d’encéphalopathie traumatique chronique (ETC). Ceci est une maladie cérébrale qui touche généralement les anciens boxeurs et les anciens footballeurs américains, qui eux reçoivent en permanence des coups à la tête pendant leur carrière.

Les chercheurs ont également étudié treize anciens footballeurs professionnels atteints de démence. Selon eux, il faudrait mener une étude plus importante pour identifier vraiment les risques auxquels s’exposent les joueurs de foot. D’autant que certains anciens professionnels ont également développé la maladie d’Alzheimer.

Mais le rapport publié mercredi ne permet pas de savoir les causes de ces dommages. Impossible de dire s’ils ont pu être provoqués par les chocs entre la tête des joueurs et le ballon ou entre les joueurs eux-mêmes. Quoi qu’il en soit, pour développer ce type de maladie il faut des “impacts répétitifs non commotionnels”. Donc il n’y a aucune raison d’arrêter les parties de football en famille. 
 

Apple: une faille découverte dans la synchronisation entre iCloud et Safari

Apple: une faille découverte dans la synchronisation entre iCloud et Safari

Les utilisateurs d’Apple ne pouvaient pas vraiment supprimer leurs historiques de navigation. Selon un chercheur en sécurité russe il y a une faille dans la synchronisation entre iCloud et Safari. Ainsi lorsqu’un utilisateur supprimait son historique de navigation, il était tout de même possible de le retrouver. 

La découverte a été faite par une société russe spécialisée dans le développement de logiciel de pentesting. Alors qu’il testait l’un de ses logiciels sur son iPhone, le chercheur a quand même pu récupérer son historique de navigation qu’il avait supprimé depuis plus d’un an. En effet, il a pu retrouver des requêtes Google datant de 2015.

Cette faille a également été constatée par le magazine Forbes et par un chercheur indépendant. Ce dernier a pu récupérer des Notes qu’il avait effacé de son téléphone au cours des trente derniers jours. 

Toutefois Apple n’aurait pas tenté une procédure malhonnête, puisque les données n’étaient pas cachées et étaient uniquement à la disposition de l’utilisateur. Même si le géant américain n’a pas évoqué publiquement cette faille, il travaillerait activement pour la réparer. 
 

Une invasion de chenilles en Afrique australe inquiète l’ONU

Une invasion de chenilles en Afrique australe inquiète l’ONU

Cette chenille légionnaire dévore tout sur son passage. Elle s’attaque aux cultures de céréales de plusieurs pays d’Afrique. Si rien n’est fait, une situation de pénurie pourrait voir le jour.

Pendant trois jours des experts venus de treize pays se sont réunis pendant trois jours à Harare, la capitale du Zimbabwe. Une réunion décidée par l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). La chenille légionnaire a dévoré des champs de céréales en Zambie, au Zimbabwe, en Afrique du Sud et au Ghana. Mais elle pourrait s’être attaquée également au Malawi, au Mozambique et en Namibie.

Elle n’a aucune préférence. L’insecte s’attaque sans distinction au blé, au maïs, le millet et le riz. D’autant que la région de l’Afrique australe est déjà touchée par une sécheresse importante et par des problèmes engendrés par la propagation des criquets.

La FAO s’inquiète du développement rapide de cette chenille, et craint qu’elle puisse ensuite s’attaquer à l’Asie tropicale et à la Méditerranée. 

Les chenilles, qui touchent aussi les champs de coton, de soja et de pommes de terre, pourraient avoir été apportées en Afrique dans des végétaux. Les pesticides ne semblent pas être une solution puisque les insectes sont devenues résistantes à ces types de produits.