Vincent Labrousse (GM&S ) : "Avant de dire des conneries, Macron ferait mieux de vérifier"

Vincent Labrousse : "Avant de dire des conneries, Macron ferait mieux de vérifier"
Le syndicaliste CGT pour GM&S Vincent Labrousse (à droite) , photographié ici le 4 septembre 2017 aux côtés de Jean-Louis Borie (avocat des salariés GM&S) © Guillaume Souvant / AFP

Vincent Labrousse (Délégué CGT pour GM&S) était ce jeudi l'invité de Patrick Roger dans le Grand Matin Sud Radio.

Au lendemain de la petite phrase polémique d'Emmanuel Macron* sur les salariés de GM&S à l'occasion d'une visite d'une fonderie en Corrèze, ces derniers se sont réunis sur le site de La Souterraine (Creuse) pour évoquer ces propos que certains qualifient au mieux de malvenus, au pire de tout simplement scandaleux.

Invité ce jeudi du Grand Matin Sud Radio, Vincent Labrousse (Délégué CGT de l'entreprise) est revenu sur cette sortie médiatique qui n'a pas fini de faire réagir. Selon lui, Emmanuel Macron ferait "mieux de se renseigner car les procédures de licenciement ne sont pas complètement achevées, les soldes de tout compte ne sont pas arrivés et le processus de mise en place de recherche d'emploi n'est pas encore activé". "Avant de dire des conneries, vaut mieux vérifier", peste-t-il.

Et le syndicaliste de surenchérir. "C'est blessant pour les représentants du personnel que l'on est et pour les salariés qui l'ont très mal vécu". "Nous on demande du boulot depuis le départ, c'est pour ça que l'on se bat donc il faut arrêter de nous faire passer pour des fainéants et des agitateurs", conclu-t-il.

>> Retrouvez l'intégralité du podcast de l'interview :

 

 

*"Il y en a certains, au lieu de foutre le bordel, ils feraient mieux d'aller regarder s'ils peuvent avoir des postes là-bas. Parce que certains ont des qualifications pour le faire"
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio