Dumas (LR) : "On est nombreux à être gênés que Sens Commun soit chez LR"

Catherine Dumas, sénatrice (LR) de Paris
Catherine Dumas, sénatrice (LR) de Paris

Invité du 10h-12h de Sud Radio, la sénatrice (LR) de Paris Catherine Dumas a fait part de sa gêne au moment d’évoquer le rapprochement entre Les Républicains et le mouvement Sens Commun.

Les lignes continuent de bouger à droite, après douze derniers mois extrêmement agités sur fond de compétition pour la primaire et de défaites cuisantes à la présidentielle et aux législatives. Dans l’attente de la désignation du nouveau président des Républicains (Maël de Calan, Daniel Fasquelle, Florence Portelli et Laurent Wauquiez sont candidats), le parti cherche encore à définir son propre positionnement politique, entre une aile gauche tentée par l’aventure des "Constructifs" et une aile droite qui flirte de moins en moins secrètement avec le Front national ou la droite "hors les murs". Cette aile droite a notamment pris un poids supplémentaire chez Les Républicains avec le ralliement de Sens Commun (émanation politique de la Manif Pour Tous) à François Fillon lors de la campagne présidentielle. Mais ce ralliement ne fait pas que des heureux à droite.

"Notre jeu avec Sens Commun n’est pas très clair"

Présente sur le plateau du 10h-12h de Sud Radio ce vendredi, Catherine Dumas, sénatrice (LR) de Paris, est de ceux-là. "Dans le cadre de la campagne présidentielle et de celle des législatives, j’ai déploré le rassemblement avec Sens Commun avant même le résultat de l’élection. Je n’ai d’ailleurs pas vraiment compris comment Sens Commun fait partie des Républicains. En tout cas, c’est quelque chose que nous avons vu physiquement tout d’un coup", raconte-t-elle.

"Ça me gêne beaucoup, et nous sommes nombreux dans ce cas-là. J’entends beaucoup d’adhérents ou de sympathisants LR qui sont très gênés parce que Sens Commun ne porte pas les idées communes que nous avons l’habitude de défendre. Moi je suis gaulliste, et je ne m’y retrouve pas du tout. (…) Je trouve que notre jeu avec Sens Commun n’est pas très clair, et étant donné qu’ils se rapprochent eux-mêmes de l’extrême-droite, il y a un vrai sujet", ajoute-t-elle.

Réécoutez en podcast le débat d’actualité du 10h-12h de Sud Radio animé par Valérie Expert

 

Sur le même sujet
Vos réponses pour cet article

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio