Général Desportes : "Sentinelle fournit des cibles pour les illuminés de Daesh"

Un militaire de l'opération Sentinelle en patrouille devant le Louvre ©ALAIN JOCARD - AFP
Un militaire de l'opération Sentinelle en patrouille devant le Louvre ©ALAIN JOCARD - AFP

Après l'attaque de militaires ce mercredi matin à Levallois-Perret, le général Vincent Desportes, remet en cause, au micro de Sud Radio, l'utilité de l'opération Sentinelle. 

 

Les militaires de l'opération Sentinelle ont une nouvelle fois été pris pour cible, ce mercredi matin à Levallois-Perret, par un homme au volant d'un véhicule qui les a percutés, faisant 6 blessés.

Pour le général Vincent Desportes, interrogé au micro de Sud Radio, c'est l'existence même de l'opération Sentinelle qu'il faut remettre en cause.

"Ça suffit ! L’opération Sentinelle n’a jamais prouvé qu’elle avait empêché la moindre attaque terroriste, en revanche, elle fournit des cibles toutes trouvées pour les illuminés de Daesh. Chaque fois que les militaires de Sentinelle sont intervenus, c’est pour se protéger d’attaques dont ils étaient eux-mêmes l’objet", a-t-il rappelé.

"C’est une opération qui coûte très cher en capacité d’entraînement des militaires. Ça pèse lourd sur les armées. Elles sont sous-entraînées par rapport à toutes les normes internationales, en particulier à cause de l’opération Sentinelle. Ça a un coût sur les familles, avec un taux d’absentéisme des pères, des maris, extrêmement forts. Bon nombre de soldats ne veulent plus renouveler leurs contrats, arrêtent leurs contrats, parce qu’ils font un métier qui n’est pas le leur", a ajouté le général Desportes.

Pour lui, elle pose aussi la question de l'utilisation des moyens de l'armée, par rapport aux théâtres d'opérations extérieures : "Nous avons arrêté l’opération Sangaris en Centrafrique parce qu’il avait besoin d’effectifs pour Sentinelle. Bilan : la Centrafrique est aujourd’hui à feu et à sang. Au Sahel, nous avons 4000 soldats dans une zone plus grande que l’Europe, parce que nous ne pouvons pas mettre les effectifs suffisants."

"Je crois que le président Macron, au lieu de passer son temps à retirer des crédits aux armées, doit se poser la question du rapport coût / intérêt de cette opération et il comprendra que les soldats ont autre chose à faire que défiler dans les rues de Paris et servir de cible aux illuminés de Daesh", a conclu le général Vincent Desportes.

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

Arfi
- Jeudi 10 août 2017 à 07:28
Bravo mon Général
Vous avez raison les Militaires sont fais pour combattre et non pas des cibles pour les terroristes islamistes qui sont sur notre territoire et qui agissent au de deash. Ce sont les Policiers et Gendarmes qui doivent patrouillais
Athena defense
- Jeudi 10 août 2017 à 16:01
Il y a des choses qu’on n’achète pas, la confiance en fait partie, un chef à qui on obéit par devoir, est un chef avec qui on ne risque pas sa peau sans y avoir été contraint. Le président Macron, qui se considère Grand Chef des armées, (il l’est en raison des institutions) et qui a daigné se fendre d’un tweet pour indiquer que nos soldats lors de l’attentat du 9 août à Levallois-Perret étaient bien soignés, devrait s’en souvenir et se replonger dans quelques bons livres d’histoire....

http://www.athena-vostok.com/se-faire-obeir-monsieur-le-president-nest-pas-commander
Uniat René
- Jeudi 10 août 2017 à 17:19
Le Président de la République Française : Emmanuel Macron ; Chef des Armées , a mis plus de 12 h pour apporter son soutien à nos militaires victimes du dernier attentat. Force est de constater que le mépris de l'homme : Macron ; en vers nos Armées et ses missions, est supérieur à celui de la considération qu'il porte à sa fonction politique de : Chef de l'Etat Français.
Uniat René
- Jeudi 10 août 2017 à 17:19
Le Président de la République Française : Emmanuel Macron ; Chef des Armées , a mis plus de 12 h pour apporter son soutien à nos militaires victimes du dernier attentat. Force est de constater que le mépris de l'homme : Macron ; en vers nos Armées et ses missions, est supérieur à celui de la considération qu'il porte à sa fonction politique de : Chef de l'Etat Français.
Uniat René
- Jeudi 10 août 2017 à 17:19
Le Président de la République Française : Emmanuel Macron ; Chef des Armées , a mis plus de 12 h pour apporter son soutien à nos militaires victimes du dernier attentat. Force est de constater que le mépris de l'homme : Macron ; en vers nos Armées et ses missions, est supérieur à celui de la considération qu'il porte à sa fonction politique de : Chef de l'Etat Français.
Uniat René
- Jeudi 10 août 2017 à 17:19
Le Président de la République Française : Emmanuel Macron ; Chef des Armées , a mis plus de 12 h pour apporter son soutien à nos militaires victimes du dernier attentat. Force est de constater que le mépris de l'homme : Macron ; en vers nos Armées et ses missions, est supérieur à celui de la considération qu'il porte à sa fonction politique de : Chef de l'Etat Français.
Pereda
- Dimanche 13 août 2017 à 01:06
Je crois que c'est stupide d'opposer le président aux armées.On ne peut pas dire que l'opération sentinelle est inutile...et si elle n'existait pas? On peut, peut étre faire mieux....et ce n'est pas le role des militaires d'évaluer et trouver des stratégies?.Je suis certainement ignorante,mais ils sont payés pour quoi les militaires? Avec toute mon admiration et mon respect.
Pereda
- Dimanche 13 août 2017 à 01:06
Je crois que c'est stupide d'opposer le président aux armées.On ne peut pas dire que l'opération sentinelle est inutile...et si elle n'existait pas? On peut, peut étre faire mieux....et ce n'est pas le role des militaires d'évaluer et trouver des stratégies?.Je suis certainement ignorante,mais ils sont payés pour quoi les militaires? Avec toute mon admiration et mon respect.
peltier jacky
- Dimanche 13 août 2017 à 16:43
ne pas confondre SOLDAT et vigile de galeries marchandes

un SOLDAT est un GUERRIER

un vigile surveille ceux qui volent des petits trucs dans les magasins
le chef des armées doit être un GENERAL ou un AMIRAL et non un petit banquier qui ne connait rien des armées, strictement rien
Uniat René
- Jeudi 17 août 2017 à 17:05
il y a 15 ans déjà à la LDH de Metz et de Moselle jusqu'à Paris avec le PS et le MRAP ; en plus d'être pour l'autorisation donnée au cas par cas ; au port de foulard islamique à l'école, pour en faire une arme religieuse(musulmane) et politique contre tous ceux qui s'opposaient à leur ambitions électorales , certains responsables de la LDH regrettaient que les jeunes qui s'étaient attaqué à :"Saint -Nicolas" lors du défilé à Florange, ne se soint ^p
Uniat René
- Jeudi 17 août 2017 à 17:12
Ne se soient pas attaqués aux symbols de la République ... ce qui aujourd'hui ; après 15 ans d'incitations ; en plus de se servir de ces jeunes musulmans comme arme contre notre République laïque (voir le port du burkini et Michel Tubiana, qui le défend ); le travaille de la LDH, du MRAP et du PS avec ses fonctionnaires corrompus porte ses fruits ; les représentants de notre République laïque en particulier ceux qui la défendent et nous défendent ; en plus d'être privés de moyens ; en sont devenus les cibles privilégiées!

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio